Voyage en famille à Dublin


dublin-stpatrick

L’Irlande c’est un peu un rêve. Ses belles contrées, des paysages à couper le souffle à perte de vue. Oui, mais non. Cette année, nous avons mis un pied dans ce rêve, disons plutôt un orteil.
Nous sommes partis 3 jours à Dublin avec PetitAmour.

Jour 1

Nous avons effectué une visite guidée de la ville en bus, ce qui nous a permis de nous rendre compte des choses à voir et de l’étendue de Dublin. Nous avons visité la fameuse cathédrale Saint-Patrick qui vaut vraiment le détour. Je m’attendais à quelque chose de vraiment plus grand et imposant, mais elle reste assez petite si l’on compare à d’autres cathédrales. Le sol m’a beaucoup surpris car c’était la première fois que j’en voyais un aussi richement décoré et coloré.

A l’arrière un agréable jardin permet de se poser, de pique-niquer, de jouer. L’aire de jeux pour enfants est vraiment adorable, fait dans du bois, c’était magnifique.

Nous avons visité le très célèbre quartier deTemple Bar ! Un vrai coup de cœur pour cet endroit où grouille une multitude de restaurants, pubs, touristes mais aussi, des boutiques en tout genre et un petit marché adorable. J’aime beaucoup les couleurs vives des pubs, les fleurs accrochées un peu partout sur les façades. A Dublin, il y a des tas de ponts ! Si, si, je vous jure, il y en a partout pour traverser la Liffey (prononcer Lifi). Mon préféré : le ha’penny bridge.

dublin-templebar

dublin-market

Le soir nous avons dîné dans un des Beshoff de la ville sur O’Connell Street, connu pour ses fish’n chips, à proximité de l’hôtel où nous logions : le Jurys Inn.

Jour 2

On ne peut pas aller à Dublin sans aller au pub me direz-vous. Oui mais, non. Encore. Parce qu’avec un enfant de deux ans et demi…Mais, rien ne nous interdisait d’aller faire un tour dans la plus connue des brasseries, j’ai nommé : la Guinness Storehouse !

dublin-guinness

Cet endroit est tout simplement impressionnant. Bon, sachez-le, l’entrée n’est pas donnée mais, vu ce qu’il y a à l’intérieur, vous l’oublierez très vite. A chaque étage on en apprend un peu plus sur cette ancienne usine : des ingrédients, au brassage en passant par la dégustation ainsi que les publicités qui ont marqué la marque irlandaise. Après tout ça, évidemment, on se retrouve au Gravity bar : voir Dublin en 360° c’est juste incroyable ! Le tout accompagné d’une bonne Guinness bien fraiche. Oui mais, non.

L’après-midi nous avons pris le bus et nous sommes promenés dans Merrion Square, très agréable, avec son aire de jeux pour les petits.

Pour ma part je n’ai pas gouté aux spécialités locales mais, GrandAmour a testé le seafood chowder qu’il a bien apprécié mais, a été déçu par l’irish stew (sorte de ragoût avec du mouton).

dublin-irishstew

Concernant l’alcool, on nous a déconseillé d’en acheter là-bas car plus cher qu’en France, sauf évidemment si ce sont des bouteilles qu’on ne trouve pas à l’export.

Jour 3

Pour notre dernière journée, nous sommes sortis de la capitale pour nous rendre en DART (le train irlandais) à Howth. A 30 minutes de Dublin, c’est un nouveau monde qui s’offre à nous, la mer, le vent, les mouettes, une vue surprenante et magnifique sur la baie de Dublin. Nous nous sommes baladés dans la marina avec vue sur Ireland’s eye, des bateaux de pêche, des embarcations colorées. Après avoir déjeuné dans le port, nous avons embarqué à bord d’un des bateaux pour un tour d’une heure. Nous avons même, pour la première fois de notre vie, vue des phoques ! Malgré le vent qui fouettait nos visages, on ne pouvait que rester émerveillé devant tant de beauté.

dublin-marina

dublin-howth

dublin-animal

dublin-irelandseye

Avec PetitAmour qui ne voulait ni marcher ni être en écharpe, ça n’était pas évident et nous n’avons pas pu faire tout ce qu’on voulait. C’est aussi ça voyager avec des enfants. Pourtant l’idée du road trip à travers le pays en plus vivace que jamais. Ce que l’on retient c’est l’immense gentillesse des Dublinois, des Irlandais en général peut-être. Partout où nous avons été, les gens ont été adorables avec PetitAmour, même quand il chantait à tue-tête où refusait d’entendre raison. Par deux fois, des personnes nous ont vus en train de chercher notre chemin et nous ont orientés avec amabilité sans qu’on le demande. Dans le DART, une jeune femme nous a même laissé les places alors que nous n’étions même pas encore arrivés à côté des sièges. J’aurai eu envie de les embrasser tellement ça m’a surpris tant d’égard envers les autres. Bien évidemment je ne dis pas que tous sont comme ça et qu’il n’y a pas d’incivilités ni de malpolis dans ce pays mais, la ville mérite son titre de « ville des 1000 bienvenues ».

dublin-island

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *