Les bonnes résolutions


newyear-lepetdeprincesse
Lors de mon bilan je vous disais que je ne prenais plus de bonnes résolutions et en même temps j’en énumérais quelques uns…
Hier soir en couchant PetitAmour, je me demandais encore pourquoi on en prenait ou pas. Vous me répondrez que c’est simple, on n’en prend plus parce que de toute façon on ne les tient pas!

C’est vrai, souvent c’est difficile. Je vois dans cette nouvelle année, dans ces « bonnes résolutions » l’envie de faire mieux, l’envie d’améliorer sa vie, de mettre quelque chose au cœur de ce nouvel an, une chance/opportunité/promesse que 366 jours s’offrent à nous pour faire ce qu’on aimerait faire/être/devenir. Ça peut être de se mettre au sport, écrire plus souvent, lire d’autres styles, appeler plus souvent sa meilleure amie, manger plus de gâteaux, sortir moins souvent, travailler moins et gagner plus, organiser des thés dansants, sortir les poubelles deux fois par semaine, ne plus boire de sodas, s’acheter plus de vêtements ou réduire sa consommation de thé vert, être plus présent sur les réseaux sociaux ou réduire son temps d’exposition aux écrans, jouer plus souvent et faire le ménage occasionnellement, apprendre une danse ou se mettre au jardinage, manger moins au restaurant et cuisiner plus souvent, changer de travail ou intégrer une association, courir le marathon de Bordeaux ou prendre plus soin de soi…

Chez chacun, les résolutions sont différentes et même si, on n’ose peut-être plus trop l’avouer vu qu’on ne s’y tient pas, je suis certaine que beaucoup d’entre nous en prend encore. Chaque année apporte son lot de jolies surprises et d’adversité aussi.

Prendre de bonnes résolutions revient quelque part à faire le point de ce qui nous a plus et ce qui a manqué, de ce qu’on aimerait ajouter à son existence et ce qu’on voudrait supprimer pour se sentir mieux dans ses baskets, pour avancer. Je trouve qu’il n’y a rien de mal là-dedans. On recherche ce qu’il y a de mieux pour nous, pas la perfection, mais le mieux-être, le mieux-vivre, des choses qui nous correspondent mieux et qui nous permettent de vivre sereinement. Tant mieux si on estime qu’on n’a rien à changer à sa vie et tant mieux si l’on pense qu’il y a des choses à changer et surtout qu’on peut le faire.

En ce début 2016, j’ai envie de penser très fort que cette année, je me tiendrais à la course (mon objectif l’an passé était 10 km, ce sera l’objectif pour juin), de continuer le tricot et de me remettre à la couture! Ces 3 là, c’est déjà pas mal, ce sont des choses qui me tiennent à cœur car j’aime beaucoup faire ça! Mais manque de temps et perfectionnisme m’empêchent d’y aller franchement (comment ça je me trouve des excuses?) Il y en aurait bien d’autres, mais commençons par modifier certains points avant de s’attaquer à d’autres. Je me dis que si la liste est courte, on se met moins de pression et plus de chance de son côté pour réussir que lorsqu’il y en a beaucoup et qu’on va vite baisser les bras en voyant le chantier.

Et vous, quelles sont les vôtres?

Vos réactions (2)

    Anaël a écrit le 04 janvier 2016

    Pas vraiment de résolutions pour ma part : juste continuer à avancer sur les projets en cours et ne pas abandonner ! Et en lisant ton article, je vois que c’est aussi ton cas 😉 C’est avancer et persévérer.

      pdeprincesse a écrit le 04 janvier 2016

      Le plus difficile c’est de s’y tenir! Je te vois motivée et même s’il y a des baisses de tension, l’important est d’avoir un objectif et de ne pas le perdre de vue 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *