L’amitié est un long fil d’or…


PetitAmour

 

L’amitié est un long fil d’or qui ne se brise qu’à la mort, voilà ce qu’on avait écrit dans mon cahier d’amitié de l’école primaire. L’amitié pour moi ça a toujours été un grand mot, une relation aussi importante si ce n’est plus que l’amour.Oui, ça fait très fleur bleue, très « pov fille » peut-être d’y croire. Mais quand on est petit, c’est bien ça qui nous fait vivre, qui donne envie de devenir grand, non ? Les rêves ! Croire en de belles choses, en des jours meilleurs.

Des amis, oui j’en ai eu, comme la plupart d’entre nous sûrement. Des déceptions, des bobos au cœur, des larmes… Jusqu’à il y a peu encore, je me disais vraiment c’est trop triste d’avoir peu d’amis…Je l’ai toujours vécu et ressenti comme ça en voyant toutes ces personnes populaires faire partie de groupes, être toujours entourées, aimées, adulées. On dit aussi que les amis se comptent sur les doigts d’une main et c’est plutôt vrai.

Ce n’est pas tant l’amitié qui me faisait rêver que la meilleure amie, the best, cette âme sœur, cette autre sans qui on ne peut vivre. Non, je ne parle pas de l’amour, mais bien de l’amitié. Des « meilleures amies » j’en ai eu plusieurs ! A l’école primaire, puis elle m’a « brisée le coeur ». Alors, je me suis liée d’amitié avec une autre et ça a duré jusqu’à la fac. A nouveau déception. Plus importante encore, car je ne saurai certainement jamais pourquoi ça s’est terminé comme ça. De longues années à faire confiance, à rire ensemble, à être complices et puis tout d’un coup, BAM ! Non, jamais, au grand jamais on ne m’y prendra plus avec les amis ! C’en est fini, c’est ce discours que je tenais lorsque j’ai rencontré spéciale D. Je ne voulais pas trop m’investir, trop dire, trop me rapprocher d’elle. Et nous voilà « copines » depuis plusieurs années, et ce, malgré la distance, et les chemins différents que nous avons empruntés. J’ai presque 30 ans (bon 29 dans 6 mois), et je n’ai pas de meilleure amie. Ma vie ne ressemble pas à Friends (le gros cliché je vous l’accorde, mais quand on est ados, ça fait envie!) ou à ces séries américaines, mais j’ai des amis. Pas une seule et même personne, mais plusieurs.

J’avais beau croire qu’une seule personne suffisait, qu’elle pouvait être tout. Je me trompais. Aujourd’hui, j’ai l’ami confident, l’ami qui fait rire, l’ami qui accompagne, l’ami bavard, l’ami positif. Et chacun, à sa manière, m’apporte beaucoup. Et plus que tout, je les aime comme ils sont et eux m’acceptent comme je suis.

On ne se donne pas souvent des nouvelles, à mon grand regret, et pourtant lorsqu’on se voit c’est comme si l’on ne s’était jamais quittés. Après tout, c’est quoi l’amitié ? N’est-ce pas se protéger l’un l’autre et voir l’autre tel qu’il est et non tel que nous aurions voulu qu’il soit ? Etre là, lorsqu’il le faut. J’espère seulement qu’ils le savent…que je suis là dans les bons comme les mauvais moments.

Une petite dédicace spéciale à ma Super L. que je connais depuis l’école primaire et que malgré les aléas de la vie est une pépite de joie, à l’impitoyable N. pour me donner toujours envie de me dépasser, à magic J. pour sa joie de vivre qui me donne foi en l’humain et à Spéciale D. pour être celle que je ne serai jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *