Et tu parles, parles, parles


Petit Amour

PetitAmour grandit, grandit, grandit. Non, il ne me dépasse pas encore, et pourtant, il m’étonne chaque jour.Pendant le mois d’août il a débuté une grosse période sensible du langage et ça continue. Je le comprenais déjà, passant beaucoup de temps avec lui, alors que l’entourage moins, même GrandAmour. Je faisais un peu office de décodeur (encore un peu parfois). Mais chaque jour il apprend de nouveaux mots, fait des phrases courtes, raconte les histoires des livres page par page, chante ses comptines préférées et nous dit des choses parfois surprenantes. Il sait comment il s’appelle, il s’en approche, ça viendra bientôt.

A la crèche aussi les filles ont été très surprises de retrouver un PetitAmour grandit, changé, plus en confiance, qui s’affirme davantage et qui parle « toute la journée » ! On ne l’arrête plus.

J’aime entendre sa petite voix prononcer des mots et essayer à nouveau quand je lui répète pour qu’il comprenne bien. « maman chérie », « non chat », « j’ai mal », « j’ai peur », « tourne la grue », « papa travaille », « bateau pousse », « voitures roulent »…, ça y est mon bébé parle, on échange par la parole, c’est drôle, c’est émouvant et c’est fatiguant !

J’aime pouvoir comprendre ce qu’il veut, l’entendre demander quelque chose ou me dire où il a mal, ce qu’il a vu où ce qu’il s’est passé dans sa journée.

Il gagne aussi en autonomie, mais quelle frustration de ne point y arriver tout de suite. Alors oui, souvent, trop, je me prends à faire pour lui. J’essaie de changer ça, pour sa confiance en lui, pour qu’il sache qu’il est capable d’y arriver et que j’ai confiance en lui, que même s’il doit recommencer encore et encore il y parviendra et je serai là non pour faire pour lui, mais pour l’aider, l’encourager et le voir fier de lui : « réussi maman».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *