En une fraction de seconde…


motherandchild-lepetdeprincesse

Ca avait été une bonne journée.

Une journée où je t’ai vu sourire, rire, t’amuser.

Une journée où tu as vu des personnes qu’on ne voit pas souvent.

Une journée qu’on garde en mémoire.

Une journée qui a pourtant failli mal terminer.

Une journée qui, en une fraction de seconde, a failli tourner au cauchemar.

Une journée qui, en une fraction de seconde, a failli se résumer à ça.

Une journée…non, une fraction de seconde, qui m’a fait oublié le reste de la journée si bien commencé.

Une journée où l’inimaginable est arrivé.

Une journée où j’ai failli te perdre, où j’ai senti mon coeur quitter mon corps, te voir là au milieu de tout ce bordel.

Non, rien n’est arrivé. Tu n’étais pas blessé, juste choqué et culpabilisé d’avoir « cassé le meuble parce que voulais escalader moi ». Si tu savais comme j’en avais strictement rien à foutre de ce meuble! Rien de rien, tout ce bordel n’avait aucune espèce d’importance.

Une journée où j’ai pu te coucher encore, sain et sauf, t’embrasser et te dire combien tu es important pour moi.

Une journée où je me suis rappelée que rien ne m’importe plus que te savoir en bonne santé.

Une journée qui m’a rappelée qu’un accident domestique est vite arrivé, qu’on peut sécuriser, crier, fermer, ranger, le danger existe. Qu’en une fraction de seconde tout peut basculer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *