(Con)plainte du ptit mouillé #2


bordeaux-lepetdeprincesseVoilà voilà. Il est 17h30, vous débauchez et il pleut des cordes! Fallait bien que ça tombe sur vous.
Siri vous a prévenu qu’il ferait nuageux, pas averses. Alors vous êtes sortis sans votre superbe Isotoner paratonnerre ou votre superbe ciré jaune Petit Bateau assorti à vos bottes Aigle acheté l’automne dernier. Tout ça pour dire que fièrement, la tête sous votre sac qui protège rien ou votre pauvre capuche qui pèse un peu plus lourd à chaque pas, vous vous dirigez vers l’arrêt de tram. Évidemment, c’est l’heure de pointe, votre moment préféré ! Alors vous patientez, tentant de vous frayer un chemin sous l’abri où s’entassent déjà tous les débauchés.
Le tramway, tel l’arche de Noé, se profile à l’horizon et déjà chacun commence la marche mortuaire vers le fameux navire.
Les portes s’ouvrent et un torrent d’usagers en sort pendant que les cinq secondes que dure le flot vous paraissent une éternité, debout là, collé à vos compagnons de fortune.
À l’intérieur, c’est pas mieux, ne voilà t-il pas que ça sent le chien mouillé! Ne me demandez pas, je ne sais pas d’où vient cette expression complètement méprisante pour les canins.
« Bienvenue à bord de la ligne B! Aujourd’hui nous vous proposons de voyager avec de l’eau à volonté, une odeur de chien mouillé et des passagers encore plus de mauvaise humeur que d’habitude! Nous vous souhaitons un bon voyage à bord du train de l’enfer!  »
Allez, j’file! J’appelle chéri pour qu’il vienne me chercher au prochain arrêt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *