(Con)plainte des coincés #6


bus-lepetdeprincesse

J’sais pas vous, mais moi, souvent, trop, j’ai la tête ailleurs. Je regarde dehors et je pense à tout ce que j’ai à faire, à tout ce que je n’aurai pas le temps de faire, à tout ce dont je n’ai pas envie de prendre le temps de faire, je téléphone, je bouquine ou j’observe les personnes qui montent et qui descendent du tram ou du bus.

Je suis parfois tellement absorbée dans mes contemplations contemporaines que j’oublie un bref instant, hein, c’est tout, où je dois aller, à quel arrêt je dois quitter mon cheval blanc.

Souvent, trop, quand je vois des personnes courir et appuyer frénétiquement sur le bouton mais que c’est fermé, dommage, je ris, intérieurement, parce que vraiment c’est pas cool, mais je ris, doucement. Ce n’est pas à moi que ça pourrait arriver, vu que je ne cours jamais (sauf en de très très rares occasions) après un transport en commun. Il y aussi ceux qui passent de justesse, et qui se retrouvent comme des poissons pris dans le filet, à se débattre contre les portes qui se ferment, le cœur battant, une jambe dehors, un bras et la tête dedans. Parfois, une personne charitable les aide en appuyant sur le bouton, parce que c’est plus pratique pour rouvrir la dite porte, mais pas toujours. Ce n’est pas à moi non plus que ça arriverait, voyez, je fais bien attention, à rentrer au bon moment, à être attentive au signal de fermeture.

Ce matin, je prends le bus, pas grand monde sur cette ligne, comme d’habitude. Une personne descend avant moi, normal, j’attends et m’apprête à sortir lorsque je suis réveillée par deux énormes choses qui m’emprisonnement et empêchent tout mouvement. Saletés de portes ! C’est pas vrai ! Quelqu’un veut bien les ouvrir ???? J’essaie tant bien que mal de me débattre (avec le peu de dignité qu’il me reste) pour m’extirper de ses bras et au bout de quelques secondes qui me paraissent long (plus sous l’effet de la honte que de la peur)je suis enfin à l’air libre !

Bref, j’étais coincée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *