Comment je suis devenu stupide de Martin Page


martinpage-lepetdeprincesse

J’ai choisi ce livre car il était conseillé dans les romans concernant la douance. Le titre est intéressant et je suis curieuse.

D’abord un petit point lexical :

« Stupide » : manque d’intelligence, d’esprit, de conscience ou de bon sens.

Antoine est un étudiant brillant, il s’estime si intelligent que cela l’empêche d’être heureux. En effet, il cogite sans cesse, ne boit pas, ne sort pas, lit trop… tout ça par conscience. Ca semble assez caricatural, la suite ne l’est pas moins.

La première partie est très intéressante avec de nombreuses anecdotes, des citations, des discours qui se tiennent…on ressent vraiment le mal-être du personnage, son envie de changer de vie pour se sentir moins différent, plus accepté. Il tente de devenir alcoolique et c’est un échec, il veut se suicider, mais en est dissuadé (ces rencontres et dialogues sont d’ailleurs assez drôles).

Il pense alors que le seul moyen de parvenir à une vie plus légère, plus soutenable, c’est de devenir stupide. Alors il prend des médicaments, de l’heurozac (vous voyez ?), trouve un boulot de trader, et commence déjà à se sentir mieux. Plus de voix dans sa tête, il devient le stéréotype même de l’homme carriériste qui a réussi sa vie avec tout l’argent non indispensable et les joujoux qui vont avec. L’auteur décrit/dénonce notre société consumériste, le paraître plutôt que l’être…

Ses amis, son cercle d’amis en marge de la société dirait-on, comme lui, l’aide à se sortir de cette situation pour qu’il redevienne ce qu’il est.

Puis on vire dans une fin…hallucinante ? On aurait du s’y attendre, puisque dès le départ Antoine annonce la couleur : ça ne se finira pas comme ça doit se finir.

J’ai été très emballée par ce livre et toute la première partie est plutôt bien menée. J’ai été un peu déçue de cette fin, ne sachant plut trop où on en est (peut-être la stupidité m’a-t-elle touchée?).

martin-page-lepetdeprincesse

Par ailleurs, cela pose de nombreuses questions (est-ce là où l’auteur a voulu en venir?) : qu’est-ce que la stupidité ? Dans notre monde actuel est-il préférable de ne pas se poser trop de questions que d’être conscient de tout ce qui nous entoure en bien comme en mal ? Qu’est-ce que la normalité ? La normalité conduit-elle au bonheur ? Vaut-il mieux être pauvre et conscient que riche et superficiel ? Le riche est-il forcément stupide ? Regarder la télévision, manger au McDo de temps en temps, aimer acheter des produits high-tech font-il de nous des êtres stupides ? Les uns ne peuvent-ils pas vivre avec les autres ? …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *