Il y a plusieurs années, une amie m’a parlée de Facebook. C’était les débuts. Les débuts de ce qui allait être LE moyen de rester « en lien ». Je mets des guillemets car derrière le fait de vouloir garder contact, partager avec sa famille et ses amis, ses connaissances, il y a un effet plus pervers, plus pernicieux.

J’ai une petite liste d’endroits où j’ai envie d’aller avec mes amours pour se mettre au vert, une sortie en famille à côté de Bordeaux. Vivre en ville c’est chouette, mais j’ai besoin de ma bouffée de verdure régulièrement.

Mère dévouée, femme dévouée, sœur dévoué, fille dévouée, Délia est la petite femme parfaite, qui accepte tout sans broncher, aux petits soins pour toute sa famille.

Voilà un petit (un long moment) que je ne suis pas venue coucher quelques mots par ici. Alors pour commencer l’année, je trouvais que ce serait sympa de répondre à ce questionnaire envoyé par Lydie.